Que fait l’apiculteur en février : les 10 conseils à suivre

18/02/2023

Avec l’hiver rigoureux, il est déterminant de protéger ses abeilles du froid, pour les aider à passer l’hiver. Voici les 10 conseils importants pour protéger vos ruches et préparer votre saison apicole en février :

Pas toujours autant de neige, mais du froid et de l'humidité en hiver. Surveillez vos ruches en février Pas toujours autant de neige, mais du froid et de l’humidité en hiver. Surveillez vos ruches !

1- Surveillez les températures et l’humidité au rucher

En février, il est important de surveiller que les ruches ne subissent pas trop le froid de l’hiver. L’orientation, l’ensoleillement, l’exposition de l’entrée de la ruche au vent glacial, et bien sûr l’isolation thermique de la ruche sont déterminants pour la survie des colonies. Les plateaux de fond de ruche permettent d’éviter une humidité qui ferait moisir les bas de cadres, pensez à les utiliser, mais avec parcimonie pour maintenir la ventilation.

2- Vérifiez l’état des réserves de nourriture des ruches

Les abeilles ont besoin de suffisamment de nourriture pour survivre à l’hiver. Assurez-vous que les réserves de miel et de candi sont suffisantes pour toutes les abeilles de la ruche. Une visite juste en soulevant le toit, pour contrôler les réserves de candi dans le nourrisseur, pourront rassurer et permettront peut-être de voir l’activité de la colonie si le candi est bien entamé. Peser vos ruches vous donnera aussi une indication : comparez les ruches entre elles, suivez la tendance depuis le début de l’hiver.

3- Assurez vous que les ruches sont bien ventilées

Les ruches doivent être bien ventilées pour éviter la condensation et l’humidité. Assurez-vous que les entrées de la ruche sont dégagées et que les ouvertures de ventilation sont suffisamment grandes. Les dépôts de neige, et les obstructions par des branches, sont à supprimer.

4- Évitez les perturbations autour des ruches

Les perturbations peuvent causer des stress chez les abeilles et les affaiblir. Évitez d’ouvrir les ruches trop souvent et évitez de les déplacer inutilement. Un rapide passage tous les 15 jours permet de contrôler le rucher.

5- Surveillez les maladies, parasites et prédateurs des abeilles

Les maladies et les parasites peuvent causer des problèmes dans les ruches, il est donc important de les surveiller régulièrement. Les varroas semblent particulièrement actifs cet hiver, suite à un été chaud et un automne doux. Pensez à contrôler l’infestation lors de vos premières visites, et traitez si besoin. Contrôlez les attaques de loques, ainsi que les présences de teignes. C’est aussi le moment de piéger les reines de frelons asiatiques, fondatrices de nids destructeurs. De nombreux pièges existent, avec des produits attractifs. Le mélange bière brune, vin blanc et sirop de cassis reste une valeur sûre. Un rucher en bonne santé est un rucher où l’hygiène est la première priorité.

En février, piégez les frelons asiatiques. Les reines vont bientôt construire leurs nids En février, piégez les frelons asiatiques. Les reines vont bientôt construire leurs nids

6- Préparez vos équipements d’apiculture

Assurez-vous que tous vos équipements sont en bon état et prêts à être utilisés pour la saison à venir. Vérifiez que vous avez suffisamment de cires, de cadres, que votre combinaison est réparée, votre lève-cadres désinfecté, votre enfumoir nettoyé. Vos cahiers de rucher et de miellerie sont prêts pour noter les informations, et, si vous écrivez sur vos toits de ruches, il est temps de nettoyer pour la nouvelle saison.

7- Faites un plan de gestion des colonies d’abeilles

Il est important de planifier vos actions de gestion de la colonie pour la saison à venir. Quel âge à la reine de chaque ruche ? Est-il temps de remérer et à quel moment ? Quelles colonies sont plus agressives, moins productives, sujettes aux maladies ? Ces questions vous permettront d’améliorer votre rucher, en anticipant les commandes de reines, ou en décidant d’élever vos nouvelles reines.

la qualité de vos reines déterminera la santé et la force de vos colonies d'abeilles. la qualité de vos reines déterminera la santé et la force de vos colonies d’abeilles.

8- Préparez-vous pour la récolte de miel, de pollen et de propolis

Assurez-vous que vous avez tout ce qu’il faut pour la récolte : votre extracteurs à miel est-il fonctionnel, et toujours adapté ? est-ce le moment de le vendre et d’en prendre un plus grand ? radiaire ou tangentiel ? les filtres, le stock de pots et d’étiquettes conformes à la nouvelle législation ?

9- Renforcez vos connaissances en apiculture

Il est important de continuer à apprendre et à renforcer vos connaissances sur les abeilles et la gestion des ruches. Lisez des livres, participez à des formations, rapprochez-vous de votre association apicole. Pensez à assurer vos ruches, renouvelez vos abonnements aux revues spécialisées.

il est important de se former en continu. Les associations apicoles proposent de nombreux stages il est important de se former en continu. Les associations apicoles proposent de nombreux stages

10- Et si vous alliez plus loin dans votre apiculture ?

un nouveau rucher pour des récoltes différentes ? Des balances connectées pour mieux suivre vos colonies ? Une miellerie bien organisée, fonctionnelle pour davantage de plaisir, un meilleur rangement et une hygiène irréprochable ? Ou tout simplement un banc auprès des ruches, quelques fleurs et plantes mellifères à proximité, pour profiter du spectacle du printemps qui s’annonce…

Commentaires

Aucun post trouvé

Ajouter un avis