Ruches complètes

Une ruche va accueillir les abeilles. C’est dans cet écrin qu’elles deviendront une colonie de butineuses afin de produire du miel. Elle représente donc l’investissement prioritaire pour tout apiculteur. Choisir une ruche complète, c’est d’abord bien connaître l’environnement dans lequel elles seront installées et les différentes conceptions. Il existe une multitude de ruches et cadres qui ne se conduisent pas forcément de la même façon.

La ruche Dadant

La ruche Dadant est le modèle le plus répandu en Europe, voire dans le monde pour sa grande facilité d’utilisation. Elle fait partie de la famille des ruches verticales modulaires à cadres. Au fil du temps, elle s’est développée et connaît désormais plusieurs variantes dont la ruche Dadant 10 cadres, la ruche Dadant 12 cadres et la ruchette Dadant.

Elle se compose d’un plancher et d’une planche d’envol surmontés par un corps qui abrite la colonie d’abeilles et des hausses qui représente le magasin à miel. Un couvre cadres et un toit complètent sa structure. Chaque élément qui la compose, en fonction de sa variante, possède des dimensions standards, ce qui permet de trouver du matériel compatible et de la faire évoluer facilement. Elle peut être fabriquée à partir de différents matériaux. En bois de pin principalement, mais également d’autres types de bois et en plastique.

La ruche Langstroth

La ruche Langstroth est un modèle très populaire chez les apiculteurs aux États-Unis et dans le reste du monde par son format. Elle respecte le principe de «?Bee Space?» qui offre aux abeilles butineuses des conditions d’espaces optimales. Même si elle offre un volume moindre, elle partage cette philosophie et la même structure avec la ruche Dadant, à savoir une conception verticale et modulaire à cadres. La ruche Langstroth est divisible, avec un corps et des hausses de la même dimension, ce qui facilite la gestion du matériel et le montage.

Les abeilles construisent leurs alvéoles dans des cadres qui sont amovibles. Ces cadres sont conçus spécialement pour empêcher les abeilles butineuses de les attacher entre elles ou à un mur de la ruche. Ces caractéristiques facilitent grandement le travail de l’apiculteur et beaucoup choisissent de varier les modèles de ruches en installant à la fois des ruches Dadant et des ruches Langstroth.

La ruche Voirnot

La ruche Voirnot a marqué un tournant dans l’apiculture moderne à la fin du 19e siècle. C’est une ruche verticale à cadres qui diffère un peu dans sa conception des ruches Dadant ou Langstroth, car elle est de forme cubique et longiligne. Elle est également divisible, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de distinction dans les dimensions du corps et des hausses.

Elle tente de se rapprocher au plus près des conditions de vie naturelle des abeilles pour assurer le bien-être d’une colonie. La ruche Voirnot convient parfaitement aux hivers rugueux par sa bonne répartition de la chaleur. On la trouve surtout en Europe de l’Est, dans les Alpes suisses, ainsi que dans les pays du Maghreb.

La ruche Warré

La ruche Warré est un modèle à vocation écologique qui se rapproche le plus de l’environnement naturel des abeilles. En effet, sa forme cubique permet de reproduire la forme d’un arbre creux. La répartition de la chaleur à l’intérieur en fait une ruche idéale pour les hivers rugueux.

Plus compacte que les autres types de ruches, elle convient bien aux petites colonies d’abeilles butineuses. Comme la Langstroth et la Voirnot, elle est divisible et modulaire. Elle peut s’agrandir facilement tout en préservant la quiétude des abeilles. Chaque élément d’une ruche Warré mesure 30 cm x 30 cm à l’intérieur et 21 cm de haut. Chaque étage comprend 8 cadres.

Autres types de ruches

Il existe encore bien d’autres types de ruches avec des conceptions diverses :

  • La ruche Kenyane ou ruche horizontale. C’est un type de ruche s’inspirant des troncs d’arbres creux couchés à l’horizontale où les abeilles sauvages venaient trouver refuge. La version moderne consiste en une ruche sur pied mesurant environ 1 m de long. Elle est réputée très accessible pour l’apiculteur débutant et se dote souvent d’une paroi vitrée pour l’observation.
  • La ruche Flow Hive. Dernier grand bond en avant dans l’apiculture moderne, la ruche «?Flow Hive?» ou ruche à écoulement a été développé ces dernières années. Elle offre une solution très alléchante : récolter le miel à partir de la ruche en ouvrant simplement un robinet. Cette avancée a été permise grâce à la mise au point d’un système d’alvéoles préformées. Tout a été pensé pour faciliter le travail de l’apiculteur et préserver le bien-être de la colonie d’abeilles.
  • Les ruches traditionnelles. En paille, en forme de panier ou de tronc, il existe différents modèles, mais elles ne sont que rarement utilisées pour la récolte du miel. Aujourd’hui, elles servent principalement comme abri pour des abeilles sauvages, pour la récupération d’essaim, à titre éducatif ou encore comme objet de décoration.
In stock
7040 
In stock
7040 
In stock
8388 
In stock
8628  8496 
You save: 1.32 €
In stock
11730 
In stock
12000 
In stock
14500 
In stock
15480  14868 
You save: 6.12 €
In stock
17880  16680 
You save: 12.00 €
In stock
17118 
In stock
17760 
Show another 7 products
Product filters
Corps ou Hausse ?
En direct de chez le producteur ?
Fabriqué en France ?
Lieu d'utilisation
Matière
Modèle de ruche
Montage
Pays de fabrication
Prix

 – 

  • 70.4
  • 442.8
En stock
Marchand
Idéal pour qui ?
Crémaillère