Ruche traditionnelle

Les premiers apiculteurs se sont inspirés de l’habitat naturel des abeilles afin de créer les premières ruches. Ces ruches traditionnelles ont d’abord été sculptées à même le bois sur des troncs d'arbre découpés. Petit à petit, ces ruches ont été remplacées par les nouveaux cadres modernes plus faciles à installer. Mais il est difficile de remplacer la qualité du miel produit par une bonne ruche traditionnelle.

Des ruches pas comme les autres

Si les ruches traditionnelles ne sont que rarement rencontrées chez les apiculteurs, c’est bien par la difficulté de leur production en grande quantité et le temps nécessaire à leur création. Cependant, on peut observer ce type de ruches dans le Sud de la France où la qualité du miel y est supérieure. Cette dernière s’adapte remarquablement au climat chaud de la région et fournit la protection optimale aux abeilles contre les rayons du soleil.

La particularité des ruches traditionnelles se trouve dans leur paroi. Cette couche d’isolation thermique peut atteindre 15 cm d’épaisseur, ce qui protège les abeilles des montées de chaleur estivales et les garde au chaud durant l’hiver.

En plus de leur grande résistance, leur forme ronde est parfaite pour une gestion d’espace de stockage de miel optimale. Les ruches traditionnelles sont connues pour leur résistance au temps et leur grande durée de vie.

Fabrication d’une ruche traditionnelle

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les ruches traditionnelles sont faciles à fabriquer. La méthode de production de ces abris ne nécessite pas d’outils particuliers. Cependant, le choix du tronc d’arbre est une étape cruciale pour assurer tout le confort dont les abeilles ont besoin.

La taille idéale pour une ruche artisanale est de 65 cm de hauteur. Le diamètre parfait du tronc d’arbre est de 55 cm. Si ces deux mesures sont réunies, la ruche pourra contenir jusqu’à 40 litres de volume pour l’installation de la colonie. Cette grande capacité est parallèle à la grande production de miel par ces ruches.

Modernisation des ruches traditionnelles

De nouvelles formes de ruches ont vu le jour avec le développement de la menuiserie. Les ruches les plus iconiques qui restent fidèles aux modèles traditionnels sont les ruches à cadres. Toujours faites en bois, elles sont sous forme de caisses cubiques qui s’installent facilement sur n’importe quel sol. De plus, le contenu de ces ruches traditionnelles revisitées est amovible. Des cadres cirés et gaufrés peuvent y être insérés afin de contenir les alvéoles de la colonie.

L’utilisation d’une ruche modernisée est plus pratique pour les apiculteurs, car elle permet une gestion facilitée de la colonie ainsi que du miel qui y est stocké.

Les types de ruches traditionnelles

Il existe trois grands types de ruches traditionnelles :

  • Les ruches horizontales : à type de cylindres, elles sont souvent faites en poterie. Ces ruches traditionnelles sont très répandues en Afrique centrale.
  • Les ruches verticales : leur création se fait à partir d’un tronc d’arbre creusé.
  • Les ruches incrustées : la forme atypique de ces dernières est la plus adaptée aux climats chauds. En effet, elles sont creusées à même le mur afin d'accueillir la colonie d’abeilles.

On retrouve aujourd’hui des modèles de ruches complets prêts à l’emploi tel que les ruches Dadant, Warré ou Langstroth. Ces trois derniers modèles sont les plus répandus dans les mielleries modernes.

Product filters
Lieu d'utilisation
Matière
Modèle de ruche
Montage
Prix

 – 

  • 214.8
  • 214.8
En stock
Marchand
Idéal pour qui ?